Une Famille Normande vers le ZD- Le recyclage !

Le recyclage, l' »up-cycling », les brocantes, les foires à tout…Bref, le R de Ré-utiliser 
Depuis nos premiers achats d’occasion…
Il y a un 16 mois, naissait notre petit rayon de soleil. Et je dois dire que c’est là que nous avons pensé aux achats d’occasions. Bassinés par les besoins créés pour les nouveaux jeunes parents, affolés par les prix pratiqués en magasins de puériculture, nous nous étions tournés vers le bon coin, et Bambins Malins pour les vêtements. Je vous en parlais dans le tout premier article ZD je crois! Et bien depuis, je dois dire que nous avons étendu nos possibles! 
De nouveaux vêtements, mais pas de vêtements neufs! Avec la désormais célèbre application Vinted, plus besoin de courir les foires à tout, je peux tranquillement depuis mon canapé faire du shopping! Et tout ça en discutant avec les vendeuses, le plus souvent sympa ! Je dois dire que je vends aussi quelques pièces de mon armoire (même si je n’ai plus énormément de choses, je n’ai jamais été une fashion victim, et je donne de temps en temps à Emmaüs). C’est comme ça que pour ma seconde grossesse, j’ai pu me rhabiller à ma taille ! 🙂 Sans stress, livrée quasiment à domicile, en bas dans le village mon fleuriste fait point relais! Bien sur, pour les enfants j’adore aller en boutique d’occasion, c’est sympa aussi de pouvoir voir les articles! En campagne pour le moment, pas trop de boutiques d’occas’ pour adultes! 
Avec un peu d’huile de coude, on restaure, on bricole, on aménage notre cocon! Je dois dire que j’ai également découvert la satisfaction personnelle de redonner vie à de vieux meubles, de vieilles pièces de déco! Pour chiner, il y a moultes possibilités ; les traditionnelles foires à tout, Emmaüs, les vides-grenier, les magasins de vieux meubles (il y en a un nouveau juste à côté de chez nous!), sans oublier le bon coin, vinted (aussi pour la puériculture).Du coup, j’apprends beaucoup sur les techniques de base sur internet (vive les tuto youtube de Bernard qui ponce ses meubles anciens pour leur donner une seconde jeunesse!), je me suis fait un stock de pinceaux, papier de verre, et j’essaie de trouver les pépites qui s’intégreront parfaitement à notre maison! 
On peut dire aujourd’hui, et c’est un grand pas, car je crois qu’il y a encore quelques années j’étais comme beaucoup dans le « fast fashion », je consommais double en période de soldes, je n’allais pas voir l’étiquette « made in… » (surtout entre vous et moi « made by… », parfois j’imagine des enfants fabriquer mon t-shirt et je me dis : « ok, on va s’en passer !! »). La prochaine étape ? Essayer de consommer local même pour les vêtements (fait en France ce serait le top!) . C’est un budget, mais certainement plus durable et éthique que du vinted compulsif de vêtements fabriqués à fort fort lointain. 
En Normandie, … on cultive pas du lin textile? 
Sur ce, à la prochaine! 

Charlotte

Ce contenu a été publié dans témoignage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.