« Le Saviez-Vous ? » fév. 21

Ce mois de février 2021 a été l’occasion pour moi – Alice, volontaire en service civique de Zéro Déchet Rouen, de débuter une nouvelle série de publications sur les pages Facebook et Instagram de l’association.

On part du simple constat que le mode de vie que l’on nous encourage à adopter n’est pas viable : on ne peut pas continuer à consommer autant, et consommer des biens qui détruisent des vies et des éco-systèmes tout en menaçant notre propre qualité de vie. Connaître les problèmes est indispensable pour prendre conscience des choses et être convaincu qu’il faut agir. Mais le premier objectif que nous nous sommes fixé est de vous donner les pistes pour faire évoluer votre quotidien vers un mode de vie viable et respectueux de tout et de tou.te.s.

Ces infographies abordent des thèmes variés qui constituent notre quotidien, et je choisi des sources fiables, en lesquelles j’ai confiance !

Voici les six premières infographies de cette série !

Aimer sa planète à Noël 2/2 – emballages cadeau, sapins, décorations et repas

Écrit en collaboration avec Minimallettes – Vivre Mieux Avec Moins >> page Facebook, Instagram

Noël, jour de fête, de partage, d’abondance et d’exagération. 

Durant cette période, les publicités de parfums et de jouets pour enfants tous plus sophistiqués les uns que les autres s’étalent sur les chaînes de télévision, les affiches publicitaires et dans nos boîtes aux lettres. Ce sont aussi vingt mille tonnes de papier cadeaux qui sont jetées chaque année, et il faut vingt ans pour amortir l’empreinte carbone d’un sapin en plastique. Et la planète dans tout ça ? Heureusement, il est tout à fait possible de fêter Noël tout en adoptant des habitudes et des pratiques plus sobres.

Le papier cadeau décoré de sapins et de Pères-Noël n’est pas une obligation. Optons pour des emballages réutilisables ou réutilisés ! De plus en plus répandu, le Furoshiki est une technique de nouages et de pliages de tissu qui permet d’emballer toutes sortes d’objets. On peut aussi faire de très beaux emballages avec du papier destiné à être jeté : des feuilles cartonnées, du papier de soi, un carton de colis, un sac en papier de magasin… Ou même du papier journal pour un résultat du plus bel effet.

La peinture végétale, betteraves cuites pressées pour le rose, curcuma ou curry pour le jaune, spiruline pour le bleu-vert, café pour le noir, chocolat , terre, brou de noix pour les marrons, pétales frottées pour du violet …, permet de décorer le papier récupéré. Vous pouvez également avoir un effet brillant en collant des morceaux de sachets de café à l’extérieur en kraft (la boutique Couleur café à Rouen utilise de tels sachets). Le kraft permet de coller avec des colles saines (colle à bois achetée ou colle à farine maison).

Voici comment faire du Furoshiki, juste-là.

Le sapin de Noël ne trône dans nos intérieurs que quelques semaines chaque année. Celui de Minimallettes va fêter ses dix ans. A l’époque, le zéro déchet ne faisait pas encore partie du quotidien de la famille. Depuis six ans dans cette démarche, ils ont réfléchi à la façon de symboliser Noël, jusqu’à cette année encore, et ont voulu conserver leur petit sapin de 50 cm. Les railleries y vont bon train concernant sa taille mais l’important est ce qu’il représente. Le site consommonssainement.com présente de multiples façons de remplacer le sapin de Noël par des constructions en bois, en tissu ou en toile. Vous y trouverez de nombreuses idées de sapins à fabriquer vous-même, en deux ou trois dimensions. 

Pour colorer votre sapin en vert, vous pouvez de la peinture de la gouache (éviter la peinture à l’huile qui contient des solvants dangereux) ou bien du tissu. La peinture végétale (exemple : épinard) n’est pas assez couvrante.

Nous faisons depuis 2017 des ateliers Noël et les familles – enfants comme parents – adorent ! Voici quelques idées et tutoriels. 

Voici les recettes pour fabriquer de la colle et de la pâte durcissant à l’air, juste-ici.

Les repas de fêtes sont fréquemment synonymes d’abondance, et c’est souvent l’hôte qui se charge de finir les restes. Alors pour éviter de manger de la dinde pendant une semaine, voici notre astuce : demander aux convives de ramener des boîtes pour repartir avec des restes ! Voici deux petites entreprises de restauration dont les créatrices sont des membres de l’association :

  • La Table de Flore, 58 Rue Cauchoise, Rouen rive droite : site, page Facebook
  • Sarah Plaisir Diet’Ethique, 70 Rue de Trianon, Sotteville-lès-Rouen : pas de site, page Facebook.

Voilà, votre maison est fin prête pour fêter Noël ! Dans notre article précédent, vous trouverez pleins d’idées et d’adresses pour préparer vos cadeaux (presque) zéro déchet.

Photo ateliers de Noël 2019 avec le SMEDAR :

Auteures : Loucéro, Aurore et Alice

Aimer sa planète à Noël 1/2 – les cadeaux

Aujourd’hui, un article rempli d’astuces et d’adresses rouennaises pour vos cadeaux de fêtes et d’anniversaires, écrit par Zéro Déchet Rouen et Minimallettes – vivre mieux avec moins !

À Noël, nous produisons deux fois plus de déchets que d’habitude et chaque seconde, tout au long de l’année, un jouet est jeté en France. La marge de progression est immense ! Nous vous invitons sur la voie de la transition écologique avec une palette de solutions à expérimenter en toute bienveillance, pour faire plaisir tout en prenant soin de notre belle planète, aujourd’hui plus qu’hier et moins que demain !

Être dans la bienveillance signifie pour nous s’engager à faire de son mieux en (se) donnant le droit à l’erreur et en acceptant que notre mieux varie d’un jour à l’autre… Au fait, cet article est imparfait !!

Comme toujours, le maître mot est sobriété…songez à acheter peu et durable, collectif et de seconde main, surtout pour les enfants qui souvent ont déjà trop de jouets.

Pensez également à communiquer à vos proches votre démarche de sobriété heureuse ou d’éco-cadeau.

Acheter de seconde main

Absolument de tout et de magnifiques entreprises de réinsertion pour Résistes et Emmaüs

  • La Ressourcerie Resistes, 12 rue Richard Waddington, Hangar 2 à Darnétal site, page Facebook
  • Emmaüs, 8 rue de l’Abbé Pierre à Notre-Dame-de-Bondeville site, page Facebook
  • De nombreuses brocantes rue aux Ours et rue Damiette, Rouen rive droite

Disques, bandes-dessinées et livres à Rouen

Friperies à Rouen

  • Frip And Co, 13 rue de l’Hôpital, site, page Facebook
  • La Vestiboutique de la Croix-Rouge, 24 rue du Bac, Ouvert mercredi, vendredi et samedi de 10h à 18h Téléphone : 02 35 88 00 04

Offrir des expériences

Places de cinéma, spectacle, massage, voyage, repas au restaurant… C’est aussi l’occasion de laisser libre cours à votre imagination en créant vos bons pour des moments exquis : bon pour un repas fait maison, bon pour une après-midi entre filles, bon pour une sortie en famille …

Nous vous conseillons ces deux petites entreprises de restauration dont les créatrices sont membres de notre association :

  • La Table de Flore, 58 Rue Cauchoise, Rouen rive droite, site, page Facebook
  • Sarah Plaisir Diét’ Ethique, 70 Rue de Trianon, Sotteville-lès-Rouen, pas de site, page Facebook

Offrir des cours de couture pour apprendre à faire ses cadeaux !

Voici une liste de toutes les associations rouennaises qui proposent de la couture et les deux qui fonctionnent à coup sûr en ce moment où les locaux municipaux sont encore fermés du fait de la crise sanitaire :

Fabriquer ses cadeaux avec de l’amour et du temps !

Offrir un vélo remis en état de marche

avec Guidoline 36-38 rue Molière, Rouen, site, page Facebook

Coudre et broder des merveilles

Tutos bouillotte sèche, charlottes à plat

Confectionner un panier de cosmétiques et objets du quotidien

Avec les recettes et les tutos de notre site, pour les cosmétiques et les objets du quotidien, dans un panier acheté d’occasion ou à un-e artisan-e local-e et avec les argiles, les huiles essentielles, les hydrolats et les conseils de l’herboristerie 59 rue de la République à Rouen.

Offrir des créations locales et soutenir les commerces qui portent vos valeurs

Marchés de Noël (rarissimes cette année)

Tous les samedis jusqu’à Noël et le lundi 21 décembre, mini-marchés de Noël des Robins des Bio, 18 rue de Rouen, Elbeuf, avec des créateurs et créatrices local.e.s différents à chaque fois : jus de fruits, confiseries, déco, meubles, objets réutilisables du quotidien zéro-déchet, bijoux, pierres, bougies, accessoires, sculpture métal, art, broderie, aimants. Site, page Facebook.

Les samedi 12 et dimanche 13 décembre de 10h à 18h, portes ouvertes jeux, artisanat local et gourmandises de Noël, 70 Rue de Trianon, Sotteville-lès-Rouen, avec la ReQuinque, art et artisanat, Sarah Plaisir Diét’ Ethique, traiteur et Sarah oikaoika76, jeux de société. Événement Facebook.

Samedi 19 décembre de 10h à 19h, (pas si) petit Marché de Noël local & éthique, Biocoop du Rouennais 161 route de Paris 76920 Amfreville-la-Mi-Voie, avec le collectif de créateurs La ReQuinque, Charly, Artisan du cuir, le Traiteur Plaisirs Diét’ Éthiques, Garance Couture, et De Fils en Bêtises.

Boutiques de créatrices et créateurs Normand-e-s pour du beau, original et éthique en grande variété

Permacouture, 34 rue Daniel Porée 76320 Saint-Pierre-lès-Elbeuf, propose les créations de Marie-Myriam, la gamme des objets réutilisables pour le quotidien et divers articles pour bébé. Page Facebook.

La Vitrine, 51 rue Molière à Rouen, est un atelier-boutique qui accueille 4 créatrices, un créateur et des invité-e-s. Une très belle diversité de créations originales faites-main, bijoux, accessoires, dessin, décoration, gamme zéro déchet, accessoires pour bébé et enfant, ceintures et accessoires en cuir végétal, savons, cosmétiques, tout près de la place St Marc. Page Facebook.

La ReQuinque, 50 rue d’Amiens à Rouen, propose les créations artisanales et artistiques locales de onze créatrices et créateurs. Des objets pour un quotidien zéro déchet (lingettes, sac à sandwich, charlottes, …) aux bijoux en jante de vélo ou en coquille de moules en passant par de l’origami, des luminaires en bois, de la vannerie, des tableaux, des trousses … Site, page Facebook.

Grenouille Rouge, 46 rue Percière à Rouen, décline le sac sous de multiples formes, du cabas au sac à main en passant par le sac à bûches, avec divers matériaux, toile de lin normand, jute française ou recyclée (sacs à café). Site, page Facebook.

Slow Concept Shop, une boutique éphémère cette fois, avec un très grand choix, espace du Palais à Rouen. Site, page Facebook.

Le Local, 11 rue Massacre à Rouen, nombreux articles fabriqués en France, vêtements, affiches, thé, sacs…. Site, Page Facebook.

Boutiques pour acheter des gourmandises en vrac et/ou des cosmétiques pour paniers gourmands et paniers de soins

Zéro Déchet Rouen répertorie et développe depuis quelques années les commerçant-e-s zéro déchet qui acceptent les bocaux et contenants propres de leurs client-e-s. En voici la carte.

Beyer, 17 rue Grand Pont à Rouen, chocolats. Site, page Facebook.

Épicerie la Vie en Vrac, 7 Place de la Calende à Rouen, épicerie fine. page Facebook.

Day by Day 54, Rue Armand Carrel. Site, page Facebook

Chez Mère-Grand, épicerie d’antan, Villa Canaletto, 62 Route de Darnétal, 76230 Bois-Guillaume. page Facebook

Vegan’Osh, 24 rue Petit de Julleville à Rouen. Oui, il y a beaucoup de produits emballés, toute la nourriture végane dont l’impact écologique reste quand même minimal, et toujours des trésors d’artisanat local et de cosmétiques. Site, page Facebook.

BettyBio,16 rue Petit de Julleville à Rouen. Site, page facebook.

Le Local, magasin de producteurs locaux, 66 Route de Darnétal, Bois-Guillaume. Site, page Facebook.

Les Biocoops, magasins bio avec une charte éthique, privilégiant le local et le vrac, et sans actionnaires, à Amfreville-la-Mivoie, Rouen, Bois-Guillaume, Barentin et Grand-Quevilly.

Même en achetant sur internet, éviter Amazon pour un emploi local de qualité et privilégier la seconde main!

Astuce : l’extension de navigateur Amazon Alternatives (Chrome et Firefox) qui montre pour un article trouvé sur Amazon où vous pourrez l’acheter ailleurs que sur Amazon (librairies, autres sites plus éthiques….) sur https://chrome.google.com.

Encore plein d’idées de cadeaux sur le blog consommonssainement et toute sa rubrique Noël qui vous mettra des étoiles plein les yeux.

Excellentes fêtes éthiques à toutes et tous. Continuez à prendre soin de vous, de vos proches et de notre belle planète!

————–

Merci à Emmeline Vervish pour la photo de sa trousse dragon

Aurore, Maximilien et Loucéro

Témoignage d’une Transition Écologique

Alice, 19 ans, en service civique avec l’association Zéro Déchet Rouen et Zero Waste France

Voilà un peu plus d’un an que je ne vis plus chez mes parents. Plus d’un an que je décide de ce que j’achète, que je suis seule responsable de mon ménage et de ce qui atterrit dans mon assiette et mes poubelles. Enfin, seule… pas tout à fait puisque peu de temps après le début de mon « indépendance », j’ai emménagé avec mon compagnon.


Depuis septembre 2019 donc, je suis forcée de voir ce que je mets dans mes poubelles. Et j’ai commencé à m’intéresser à la démarche zéro déchet. Mes parents ne s’y étaient jamais vraiment intéressés. Ils ont toujours fait attention à leur consommation d’eau, ont toujours bu l’eau du robinet, ont toujours fait le tri et ils compostent depuis pas mal d’années. Mais il s’agissait davantage d’un soucis économique qu’environnemental.


J’ai d’abord commencé par m’intéresser aux produits que je mettais sur mes cheveux qui graissaient trop vite. Au cours de mes recherches, j’ai compris que les industriels en qui j’avais confiance faisaient des produits bien trop chimiques et agressifs pour mon cuir chevelu fragile. Des produits qui paraissent peu chers mais qui sont faits pour que je les utilise tous les jours : lavage aux produits industriels > cuir chevelu agressé > production de sébum > lavage aux produits industriels… un cercle vicieux destiné à enrichir ces « spécialistes du cheveu ». Et cerise sur le gâteau : ces produits et leurs emballages sont mauvais pour la planète ! Alors j’ai appris que je pouvais prendre soin de ma santé avec des produits naturels, doux, bons pour la planète et même mon porte-monnaie !

Dans la salle d’eau… produits faits maison, mouchoirs cousus à partir d’un draps, brosses à dents à tête détachable, cotons lavables.


Dans la cuisine… vrac, bouteille en verre, essuie tout lavable, produit vaisselle maison, charlotte à plats cousue à partir d’une nappe tâchée.

Petit à petit, je voyais des choses que je ne voyais pas avant. Les emballages de chaque produit que j’achetais, le nombre de mouchoirs que je mettais à la poubelle, les cotons à usage unique, la composition de mes produits ménagers… Et je découvrais de plus en plus de solutions. Les friperies dans lesquelles je pouvais trouver tous types de vêtements à très bas prix ; les Emmaüs, véritables cavernes d’Alli baba d’objets ayant bien plus d’histoire qu’un meuble IKEA ; les cotons, serviettes hygiéniques et mouchoirs lavables ; les produits ménagers et cosmétiques que je pouvais fabriquer moi-même, le compostage collectif… et tout ça, en plus d’être respectueux de l’environnement, allait être bien meilleur pour ma santé et j’allais faire des économies ! Nous avons alors commencé à acheter nos fruits et légumes sur le marché et quelques-uns de nos produits « essentiels » en vrac à la Biocoop.


En commençant mon service civique, j’ai pu apprendre plein de nouvelles choses, de nouvelles données et de nouvelles solutions. J’ai alors, entre autres, commencé à préparer une liste de nos repas de la semaine avant de faire notre liste de courses. Nous nous sommes inscrits à une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) grâce à laquelle nous bénéficions d’un panier de légumes bio à 6€ chaque semaine, et nous avons commencé à ne faire nos courses qu’à la Biocoop.

Produits ménagers… Vous retrouverez les recettes de produits ménagers et cosmétiques sur ce site.
Panier AMAP de la semaine du 15 octobre (AMAP Cauchois Saint-Gervais, Rouen).

Aujourd’hui, la démarche zéro déchet nous a permis de faire de grosses économies : avant, en achetant nos produits principalement dans un supermarché, nous en avions pour entre 40€ et 60€ par semaine pour deux. Désormais, tout en prenant soin de la planète et de notre santé, et en ayant presque annulé notre gaspillage alimentaire, en achetant exclusivement bio, nous en avons pour une vingtaine d’euros en moyenne de courses pour deux par semaine.

Quelques pistes :