Marche pour le Climat le 8 décembre

7/12 annulation de la marche organisée par le groupe citoyen sur rouen

 
L’association zéro déchet a pour but de lutter contre les déchets et de démontrer qu’il est possible d’adopter de nouveaux comportements à travers des choix simples pour contribuer au respect de notre environnement. En effet la production d’ordures ménagères a doublé en 40 ans et 78% de celles-ci sont encore enfouies ou brûlées, générant des émissions directes de gaz à effet de serre (GES). Encore aujourd’hui, seules 19% sont triées et recyclées, et 3% subissent un traitement biologique (compostage ou méthanisation).
Aux émissions dues à leur traitement, il faut ajouter les GES émis durant le processus de production des biens de consommation avant qu’ils ne deviennent des déchets.

DES ÉMISSIONS DE GES TOUT AU LONG DU CYCLE DE VIE DU PRODUIT

Les matières premières constituent la première source d’émissions de GES. Les processus industriels d’extraction puis de transformation du matériau brut, couplés à son transport, généralement sur des milliers de kilomètres, sont ainsi très émetteurs de GES.
Le processus de fabrication du produit lui-même peut être également plus ou moins émetteur de GES suivant qu’il a été pensé ou non selon les règles de l’éco-conception et consomme ainsi plus ou moins d’énergie et de matières premières.
L’emballage du produit, encore majoritairement composé de plastique issu du pétrole, nécessite également beaucoup d’énergie pour sa fabrication, alors qu’il deviendra très rapidement un déchet.

LE TRAITEMENT DES DÉCHETS EST RESPONSABLE OFFICIELLEMENT DE 3% DES ÉMISSIONS TOTALES DE GES FRANÇAISES

La collecte et l’acheminent des déchets vers les centres de traitement se fait à 97% par camions, qui consomment du carburant et émettent de fait du CO2.
Les différents modes de traitement des déchets n’ont pas le même potentiel de pollution et de réchauffement climatique :

  • Le recyclage permet de conserver pour un nouvel usage l’énergie contenue dans les déchets, en évitant le recours à de nouvelles matières premières. Cependant, en France, le taux de recyclage reste très faible par rapport à d’autres pays européens. Malgré tout, le bénéfice du recyclage compense largement l’augmentation des collectes qu’il nécessite.
  • Le compostage des matières organiques contenues dans nos poubelles constitue une alternative aux engrais issus de la pétrochimie et particulièrement émetteurs de protoxyde d’azote (N2O). Bien contrôlé, le compostage permet de stocker le CO2 organique des biodéchets dans le sol.
  • La méthanisation est un procédé de fermentation (contrôlé et confiné) des déchets organiques. Il produit un résidu solide (pouvant être traité par compostage) et du biogaz contenant du méthane (CH4). Ce gaz peut être valorisé sous forme de chaleur, d’électricité ou de carburant, diminuant ainsi le recours aux énergies fossiles.
  • L’incinération en France, émet chaque année l’équivalent en CO2 de 2,3 millions de voitures. Des matières premières qui pourraient être réutilisées ou recyclées sont détruites. L’énergie « grise » utilisée pour les extraire, les transporter et les transformer, est ainsi gaspillée. L’énergie récupérée à l’issue de la combustion des déchets ne suffit pas à compenser cette perte de ressources.
  • La mise en décharge représente en France environ 16% des émissions de méthane. Malgré les dispositifs de captage, une partie des gaz issus de la décomposition des déchets organiques s’échappe dans l’atmosphère directement.

Les déchets et leur traitement sont donc l’aboutissement d’un mode de production énergivore et émetteur de GES. La première des solutions pour diminuer ces émissions est donc de réduire à la source la quantité de déchets produits.( source CNIID)
 Cependant, il suffit de faire un peu attention pour réduire massivement ses déchets, sachant qu’une personne en France produit en moyenne 590 kg d’ordures ménagères par an et que 100 Kg environ est compostable. Il s’agit de nager à contre-courant de cette société qui nous propose la sur-consommation comme liberté ultime!

Achat en vrac
Achat de seconde main
Confection de produits ménagers, de beauté
Réparation
Compostage
Alternatives à l’usage unique
 

 Ensemble réduisons nos déchets et le gaspillage alimentaire, arrêtons de (nous) polluer. Construisons le monde de demain, sobre, juste, solidaire et joyeux!

7/12 :ANNULATION par le groupe citoyen

Rejoignez-nous lors de la marche interassociations pour le climat du 8 décembre organisée par le groupe citoyen « il est encore temps » rendez vous 14h place de l’hôtel de ville Rouen, avec de quoi faire du bruit !

 

SERD = compostage !

Pour cette fin de semaine de la réduction des déchets nous aborderons :

LE COMPOSTAGE

Nos biodéchets de cuisine représentent un tiers des ordures que nous produisons chez nous, soit plus de 100 Kg par an et par personne.

Dans la poubelle grise, ils seront soit incinérés soit enfouis, contribuant à polluer l’air l’eau et les sols alors que compostés ils sont source de fertilité dans nos jardins.  

 
composition poubelle
 
Plusieurs solutions s’offrent à vous : compostage en appartement, en jardin, privé, collectif…
 
 


 
Achat de composteur tout fait ou fabrication maison grâce à des tutos, des ateliers organisés par des associations, mairies…
 
Sans oublier la cuisine des « déchets » et pourquoi ne pas avoir aussi en complément, des poules qui mangeront les restes qu’il faut éviter de mettre au compost et fourniront de bons oeufs !!!!!!!!
poule
 
Articles :
blogZD ici
Guide ADEME compostage ici
 
M.A.S

Défi 7 : Composter !

Deux bonnes raisons de se mettre au compost :

Il permet de diminuer les déchets  de 30% dans nos poubelles et par conséquent, le nombre de camions poubelles sur les routes, les incinérations ou les mises en décharge.
légumes
Pour le jardin, faire un compost ménager permet de produire un engrais naturel et non polluant. De plus, il améliore la qualité du sol, il contribue à la croissance des plantes et des fleurs et aide les végétaux à développer un bon système radiculaire.
compost

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour récupérer cet « or » vert !

  •  Participer à nos atelier lombricompostage d’appartement
  • Porter vos  déchets organiques dans un compostage collectif, chez un voisin…
  • Installer dans le fond de votre jardin un composteur fait maison ou acheté


Infos ici :
article zéro déchet rouen
la métropole
Jardins partagés
Allez y lancez vous !

Marie-Armelle
 

du 18 au 26 novembre semaine européenne de la réduction des déchets

L’objectif de la Semaine est de sensibiliser un maximum de personnes à la nécessité de réduire la quantité de déchets générée (590KG par an et par personne avec 225Kg en déchetterie + 1Kg/jour chez soi) et donner des clés pour agir au quotidien aussi bien à la maison, au bureau ou à l’école, en faisant ses achats ou même en bricolant.
affiche-serd-home-fr
 
Le concept de la Semaine est basé sur la prévention des déchets c’est-à-dire avant que ce dernier ne soit produit, car le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !
La prévention des déchets c’est donc agir en amont en consommant mieux (consommation de produits peu emballés, écolabellisés, achats en vrac…)
en produisant mieux (production de produits éco-conçus, tawashi, film alimentaire à la cire d’abeille…)
en prolongeant la durée de vie des produits (réparation et don) et en jetant moins (compost , recyclage…) !
Nous vous proposons donc de vous associer à cette démarche :
En participant à nos actions :
18 novembre café causerie noël responsable au café couture
24 novembre ciné-débat le 7è continent à l’Omnia de Rouen
25 novembre noël zéro déchet à Bourg-Achard
25 novembre chasse aux déchets
2 décembre atelier fabrication cosmétiques… Bourg -Achard
9 décembre Ateliers faire soi même au quotidien Rouen
ou Programme de l’ADEME
et site ça suffit le gachis
Ou en relevant nos « défis » : Chaque jour durant cette semaine un article sur le blog vous proposera une idée et vous pourrez poster en commentaire votre action du jour pour réduire vos déchets

Alors prêt ? Partez !

 
Marie-Armelle