Cuisine Anti-Gaspi du Printemps

Utilisez les fanes de légumes, mangez les légumes entièrement !

Au printemps de nouveaux légumes primeurs arrivent : les navets nouveaux, les radis roses, bientôt les carottes nouvelles, oignons nouveaux, blettes.. avec beaucoup de vert et parfois de belles fanes délicieuses à ne surtout pas jeter, surtout si vos légumes sont bios ! Retrouvez 3 recettes testées et approuvées pour les cuisiner :

Galettes de fanes de navet (ou autres fanes)

Vous avez acheté chez votre primeur préféré des navets nouveaux, et donc munis de belles fanes vertes et vous vous creusez la tête pour trouver quoi en faire ?

Sachez que vous pouvez les cuisiner ! Clémentine, du blog « Mes gougères aux épinards« , vous propose d’en faire des galettes, un peu à la manière d’un steak végétal, cuites et écrasées avec des pommes de terre.

Simple mais très bon, vous pouvez les manger chaudes, froides ou tièdes selon votre goût, avec une salade,en wraps ou en burger pour remplacer la viande, en accompagnement ou juste comme ça, pour l’apéro par exemple ou au brunch !

Retrouvez la recette sur son blog : Galettes de fanes de navet

Le petit + : vous pouvez tout à fait remplacer dans cette recette les fanes par des verts de poireaux, des fanes de radis, des fanes de betterave…

Pesto de fanes de carottes ou de radis

Pour un pot de pesto (un pot de confiture fait l’affaire!) :

  • les fanes d’une botte de radis, ou les fanes d’une botte de carotte, bio de préférence
  • de l’huile d’olive, ou de l’huile de tournesol ou toute autre huile alimentaire que vous aurez sous la main
  • environ 3 cuillères à soupe au choix de graines de tournesol, de pignons de pin, de noix de cajou, ou encore de cacahuètes
  • 1 gousse d’ail (ou deux si vous aimez!)
  • Facultatif : parmesan

Commencez par faire tremper les fanes, puis essorez-les bien avec l’essoreuse à salade ou un torchon propre. Retirez les queues, puis dans un saladier, mixez les fanes avec l’ail et un peu d’huile à l’aide d’un mixeur tête plongeante ou autre mixeur. Ajoutez progressivement les graines de votre choix, l’huile et le parmesan selon votre goût. Plus vous rajouterez de graines, plus le pesto sera « gourmand », et plus vous rajouterez d’huile, moins ce dernier sera sec ! Salez si besoin à la fin.

Vous pourrez le conserver une semaine au frigo en veillant à bien recouvrir la surface du pesto d’une fine couche d’huile. Vous pouvez aussi le congeler.

A déguster en tartinade, ou bien avec des gnocchis, des pâtes, sur une pizza, à l’apéro…

Retrouvez une autre recette de pesto sur le blog de « Mes gougères aux épinards« 

Tourte aux blettes avec le vert des blettes !

Cette recette est inspirée d’une recette du « Manuel du Bon sens cuisinier » de Jill Cousin et est un vrai régal !

Vous aurez besoin :

Pour la pâte à l’huile d’olive (peut être remplacé par de la pâte filo) :

  • 400 g de farine
  • 200 ml d’eau
  • 7 cuill. à soupe d’huile d’olive
  • 2 pincées de sel

Pour l’appareil :

  • 2 bottes de blettes avec leur vert
  • 2 oignons
  • 4 gousses d’ail
  • 3 oeufs
  • 200 g de ricotta
  • 100 g de feta
  • des herbes aromatiques : menthe, coriandre, basilic, etc.

Pâte à l’huile d’olive
Dans un saladier, verser la farine et le sel. Creuser un puits et ajouter l’eau et l’huile d’olive, mélanger jusqu’à former une boule. Partager la pâte en deux morceaux équivalents et réserver au frigo. 

Appareil

Couper l’ail et les oignons et les faire revenir dans un faitout avec un peu d’huile.

Découper les feuilles de blettes d’un côté et les côtes de l’autre en petits morceaux. Faire cuire les côtes 5 minutes dans le faitout avec les oignons à feu moyen, et ajouter les feuilles. Lorsque les feuilles ont fondu laisser refroidir dans une passoire.

Préchauffer le four à 180°C. Dans un saladier fouetter les oeufs, la ricotta, la feta émiettée et les herbes aromatiques. Incorporer les blettes, saler et poivrer.

Étendre les deux pâtons au rouleau, l’un un peu plus large que l’autre, puis tapisser un moule à tarte avec la pâte la plus large et piquer légèrement à la fourchette.

Ajouter le mélange aux blettes, refermer la tourte avec la deuxième pâte. Creuser une petite cheminée au centre de la tourte pour que la vapeur s’échappe. Enfourner à 180 °C pendant 30 à 40 minutes (selon l’épaisseur de la tourte et de la pâte).

Bon appétit!

Élisa

cookies croustillants

Une nouvelle recette  luttant contre le gaspillage alimentaire, à base de chapelure maison faite à partir de pain sec mixé (s’il reste des petites miettes pas de problème au contraire)

-150g de beurre 1/2 sel
-100g de sucre (pour moi 80 g de cassonade)
-1 oeuf
-150g de chapelure (maison bien sûr)
-150g de farine (75g de T65 et 75g de sarrazin)
-1 c à café de bicarbonate alimentaire
-100g de pépites de chocolat (pour moi moitié noir et blanc)

-faire fondre le beurre à feu très doux, puis ajouter le sucre. Battre pour faire blanchir.
-Ajouter l’oeuf entier, mélanger soigneusement avec une cuillère en bois
-Ajouter la farine et la chapelure, le bicarbonate, mélanger, puis verser  les pépites de chocolat, remélanger
-Déposer la valeur d’une grosse noix de préparation sur une plaque (avec papier cuisson). Aplatir et faire cuire 10mn à 200° (on sort les cookies encore un peu mou c’est normal, en refroidissant ils « séchent »)

Si vous ne mangez pas tout d’un coup, à conserver dans une boite en fer pour les goûters de la semaine !

variante : pas de pépites, de la vanille, ou de la cannelle, ou des graines de sésames grillées hummmmmmmmmmmmmmmmmmmm

M.A.S

Lutter contre le gaspillage alimentaire !

Le 16 octobre 2019 avait lieu la journée de lutte contre le gaspillage alimentaire et l’association zéro déchet était sur le terrain !

A l’appel du REGAL réseau pour éviter le gaspillage alimentaire, nous avons proposé en collaboration avec Victoire du  Marché du Robec un stand d’information et de dégustation de recettes avec des légumes moches , du pain, des pelures…

Vous retrouverez ci dessous les recettes :

ELISA nous  a proposé :

Chutney de poivrons (de la cuisine de Doria)
Ingredients
 
3 poivrons rouges
2 oignons de Roscoff
2 cs d’huile d’olive extra vierge
3 cs de vinaigre balsamique
3 cs de sucre roux
Sel de Guérande
Poivre du moulin aux 5 baies
 
Épluchez les oignons et les émincer.
Coupez les poivrons en deux, les nettoyer et les émincer.
Dans une grande casserole, faire suer vos oignons et poivrons avec l’huile d’olive jusqu’à ce que le fond de casserole commence à se colorer. Déglacez avec un verre d’eau, décollez les sucs du fond de casserole, couvrir et laissez mijoter à feu doux pendant 20 min.
Ôtez le couvercle, poursuivre la cuisson en augmentant la température jusqu’à évaporation de l’eau.
Ajoutez le sucre, faire fondre en remuant sans cesse.
Baissez le feu et ajoutez le vinaigre balsamique et poursuivre la cuisson jusqu’à ce que le chutney compote (environ 5 min).
 
Pesto de fanes de carottes (femme actuelle)
  • Fanes d’une belle bottes de carottes
  • 2gousses Ail
  • 35g Pignon de pin
  • 100g Parmesan
  • Huile d’olive
  • Poivre

Lavez soigneusement vos fanes de carottes et épongez les. Épluchez votre ail et coupez le grossièrement.Dans votre robot, déposez les fanes de carottes, l’ail, le parmesan et les pignons de pin. Mixez par à coup pour éviter de cuire votre préparation avec le moteur. Ajoutez peu à peu l’huile d’olive.

Dès que votre préparation est lisse, vous pouvez arrêter de mixer. Réservez, dégustez de suite avec des pâtes ou alors faîtes moi comme, congelez le en petite portion.

Tartinade de carottes (Elle à table)

Ingrédients

  • 10 brins de coriandre
  • 3 cuillère(s) à soupe d’huile de coco
  • 1 cuillère(s) à soupe de graines de sésame

Préparation de la recette « Tartinade de carotte au gingembre »

  • 1.Pelez, lavez et coupez les carottes en rondelles.
  • 2.Faites-les cuire 15mn à la vapeur. Égouttez et laissez refroidi
  • 3.Pelez l’ail et le gingembre, puis hachez-les
  • 4.Rincez et essorez la coriandre et les cives.Émincez-les délicatement.
  • 5.Versez dans le bol du mixeur les carottes froides, le gingembre, l’ail, les cives et la coriandre. Salez, poivrez, ajoutez l’huile de coco et mixez très finement pour que le mélange soit aéré.
  • 6.Versez dans un bol, saupoudrez de graines de sésame et placez au frais 1 h.

Marie-Armelle nous a proposé :

Gateau salé de pain

220g de pain sec coupé en morceaux à ramollir avec 1/2 lait froid , bien malaxer ajouter 2 oeufs, éventuellement des restes de viandes ou lardons , ou comme moi uniquement un mélange d’épices poivron,tomates, ail…,(pas de sel car le pain est déja salé) 100g de gruyére rapé ou des restes de fromage à tartiflette.

remplir un moule à gâteau beurré ou huilé et mettre au four TH 6 pendant 30mn (attention si trop cuit sera sec)

A déguster tiède ou froid avec une salade verte !

En version sucrée :

220g de pain sec en morceaux ramolli avec 1/2 lait froid, 80g des ucre cassonade, 1 tasse de raisin réhydraté, des morceaux de dattes, de pruneaux, d’abricots sec.. bref les fonds de placard et vous aurez après cuisson un délicieux pudding !

Gelée de pelures de pommes  (une fille en transition vers le ZD)

Cake aux bananes (parfait pour utiliser les bananes à peau noire )

Et vous quelles sont  vos recettes ?

Documentation : site du REGAL Normandie où vous trouverez des brochures, informations sur le gaspillage alimentaire

article zéro gaspi du 23/11/2017 sur notre blog

M.A.S

Une famille Normande vers le ZD-Notre cuisine vers le Zéro Déchet

Revoici notre famille Normande plus engagée que jamais pour nous faire partager leur quotidien , cette fois ci au niveau de la cuisine !
« Notre cuisine vers le ZD »
Très vite, je me suis rendue compte que pour nous, l’imprévu était synonyme de pic de production de déchets! Invitation à l’improviste, repas non prévu et hop, les poubelles se remplissent en un temps record. Pour y parer, en fait il y nous avons quelques astuces…
Les courses, le point central de gestion des déchets 
Ça y est, on peut dire qu’en 6 mois, nous avons une routine de courses, avec le matériel qui va bien : sacs à vrac, sacs en papier kraft pour les légumes, qu’on prend à chaque fois avec les sacs de course, et surtout avec le circuit de courses : légumes et fruits à la ferme, pain d’un paysan meunier boulanger une fois par semaine, viande à la ferme une fois par semaine également (et oui, ils acceptent de la mettre dans ma boite!), … et avec une séries de bocaux de produits secs achetés en vrac une fois de temps en temps (car nous n’avons pas en local une grande offre de vrac). En fait, nous essayons de mettre des sacs de courses et sacs à vrac dans la voiture, dans notre sac, pour éviter l’imprévu de la course de dernière minute « sur la route ». Ce qui est le plus dur, c’est de se séparer des produits industriels comme les biscuits, le chocolat, les biscuits apéro.Je pense repasser du temps à glaner des recettes faciles et rapides de biscuits secs salés ou sucrés!
 
Les produits ménagers
Cela avait débuté dans la salle de bain, mais en fait les mêmes produits fonctionnent tout aussi bien dans la cuisine : vinaigre, bicarbonate, .. .il nous reste quand même deux points flagrants d’amélioration : trouver un liquide vaisselle (ou autre alternative) qui soit tout aussi dégraissant / lavant que le liquide industriel, et puis les pastilles lave-vaisselle  ou de la poudre à faire… Mais Rome ne s’est pas fait en un jour! Il faut aussi que je cloue une planche pour fabriquer des tawashi, petites éponges en récupération de tissus, tressés pour faire la vaisselle. Pour me motiver, j’ai motivé ma voisine, un petit atelier est donc prévu prochainement !!
Nous avons aussi banni le papier cellophane, ce papier fin en plastique qui roule toujours sur lui-même, qui colle et je de toute façon je n’arrivais jamais à couper droit! Maintenant, j’utilise des charlotte pour plat, que j’ai cousu en tissu en coton enduit, et puis nous avons aussi banni le papier cuisson, nous avons des moules que je beurre et que je farine … à l’ancienne!
En six mois, nous avons aussi accueilli Ginette et Georgette, nos deux poulettes! Un petit poulailler de récup, peint aux couleurs vives, quelques mètres de clôture, et voilà nous ne jetons plus de restes de nourriture. Les poulettes en sont ravies, et nous produisent de bons oeufs frais (pondus sans emballage!) ..
Allez, nous sommes sur la bonne voie !! 🙂 Charlotte